Samedi 25 janvier 2020 : Guy Kossi Akpovy est réélu (par acclamations), président pour un nouveau mandat de 4 ans à l’occasion du congrès électif de la Fédération togolaise de football (FTF), à Kara.

Le colonel Akpovy est président de la Fédération togolaise de football depuis février 2016. Si pour sa première élection, Il avait eu des adversaires comme Gerson Dobou et Germain Wona, cette fois-ci, il s’est retrouvé seul sur la piste, en course pour un second mandat après le désistement de l’ex vice-président Hervé Piza. Ce dernier dénonce des irrégularités dans la composition du corps électoral.

Seul candidat au poste de président de fédération, Akpovy a été élu par acclamations. Selon certains médias, visiblement, la majorité des acteurs du football présent au congrès n’ont pas contesté son élection.

Lire aussi : Accident de train sur la ligne Hahotoé – Kpémé : bilan, un mort

Que retenir du premier mandat d’Akpovy ?

Au bout de ses 4 premières années, le président réélu est arrivé à présenter toutes les catégories de sélections, relever le niveau des clubs nationaux et celui du championnat. Il a su régulariser les championnats (D1 et D2) et a fait la promotion du football à la base.

Néanmoins quelques points noirs sont à relever. Le président réélu n’a pas réussi sa politique de lutte contre la corruption. Sur ce coup, le « Nouvel élan » a failli. Il « (…) a manqué d’autorité dans la nomination de sélectionneur national, Claude Le Roy que beaucoup jugent incompétent » ; peut-on lire ailleurs

Lire aussi : Les togolais retrouvent la connexion mais l’inquiétude demeure

Pour Akpovy et son équipe, ce nouveau mandat est synonyme de nouveau départ. Ils devront œuvrer pour positionner le football togolais au sommet et surtout assurer la qualification des équipes nationales aux différentes prochaines compétitions

Elisée Rassan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici