La situation devient alarmante. Le bilan de l’épidémie du Coronavirus ne fait que grimper au jour le jour. Les autorités sanitaires chinoises déplorent ce jour 132 morts et environ 6000 cas confirmés de contamination dans tout le pays. La plus grande inquiétude de l’heure reste la vitesse de propagation du virus. Plus de 1 400 cas ont été enregistrés entre mardi et mercredi. Plus de 9 000 cas suspects de contamination sont par ailleurs en cours d’examen.

Les autres pays du monde, prennent les mesures nécessaires pour endiguer le mal. La cote d’alerte a atteint son niveau maximal. Le Kazakhstan coupe ses liaisons de transport avec la Chine et prévoit d’en faire de même pour les liaisons aériennes dès le 3 février 2020. De son côté, British Airways a coupé toutes ses liaisons aériennes avec l’Empire du Milieu, sur recommandation du ministère britannique des Affaires Etrangères. Une décision suivie par la compagnie aérienne indonésienne Lion Air.

La France envisage de rapatrier ses ressortissants de la province de Wuhan, épicentre de l’épidémie, entièrement placée en quarantaine. Le premier vol affrété par le Maroc est déjà revenu. Le royaume a décidé de rapatrier tous ses ressortissants.

En France, 4 cas sont signalés alors qu’un cas suspecté est signalé en Côte d’Ivoire. De l’aéroport de Dakar à celui de Nairobi, des capteurs thermiques sont installés pour détecter la moindre élévation de température. Pour le moment, aucun cas de contamination n’a été signalé sur le continent. Mais l’inquiétude est grande. L’OMS a corrigé aujourd’hui son évaluation de la menace la qualifiant d’”élevée” à l’international et non plus de “modérée” comme elle l’écrivait jusqu’à présent. “Il s’agissait d’une erreur de formulation”, a affirmé une porte-parole de l’OMS.

Source : Financial Afrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici