La date du 1er tour de l’élection présidentielle 2020, à laquelle Faure Gnassingbé est candidat pour un quatrième mandat est fixée au 22 février. Selon les décrets adoptés par le gouvernement en conseil des ministres, la campagne électorale pour ce scrutin s’ouvre le jeudi 6 février et prend fin le jeudi 20 février. Occasion pour les 7 candidats en lice de convaincre les potentiels électeurs à les choisir dans les bureaux de vote.

Une enveloppe de 500 millions est prévue pour la circonstance. Les 7 candidats devront se partager cette somme destinée à subventionner leur campagne électorale. Ils ne devraient non plus ignorer la diaspora. C’est la première fois que la diaspora togolaise votera, suite à une loi votée le 5 novembre par l’Assemblée nationale.

Lire aussi : Le « gros pénis » choque

Aujourd’hui, Les médias jouent un rôle important dans le déroulement des campagnes électorales. Pour être élus, les candidats doivent faire connaître leurs idées et leurs programmes. Ainsi, en dehors des meetings et des visites de marchés par exemple, les médias représentent un vecteur de communication incontournable. A cet effet, la Haute autorité de l’Audio-visuelle et de la communication (HAAC) a pris des mesures. Elles visent à assurer la possibilité aux différents candidats ou leur représentant de délivrer leur message gratuitement et de façon équitable sur les médias publics (TVT, Togo-presse, Radio Lomé, Radio Kara).

Lire aussi : Mind education : le Togo se calque sur le modèle sud-coréen

Sur tout le territoire national, les candidats ont la possibilité d’aller à la rencontre des électeurs. C’est une opportunité pour eux de faire leur promotion dans le but de récolter le plus grand nombre de voix possible. La HAAC garantit à chacun d’entre eux 3 passages, chacune de 10 minutes maximum, sur les médias audio-visuels publics. Les candidats bénéficient également de trois diffusions de leur message à raison d’une page dans le quotidien national Togo-presse. Une émission de 60 minutes est aussi prévue. Chaque candidat passera une fois dans cette émission qui sera un face-à-face entre le candidat ou son représentant et deux journalistes. Opportunité pour eux de présenter au public leur projet dans son ensemble.

Lire aussi : Coronavirus : l’aviation de Lomé inquiète

A l’issue du premier tour, si aucun candidat en lice n’obtient plus de 50% des voix, un second tour sera organisé.

Elisée Rassan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici