Le fibrome utérin est l’une des pathologies gynécologiques les plus fréquentes chez la femme. On estime que 20% à 40% des femmes caucasiennes et jusqu’à 50% des femmes afro-américaines de plus de 35 ans ont des fibromes. En claire, les femmes africaines sont plus exposées aux fibromes. La question que l’on se pose aujourd’hui, quelles sont les causes de ce mal ? Malheureusement jusqu’à ce jour les causes ne sont pas définies avec exactitude. Il n’existe que des facteurs de risques.

Un bébé pour éviter les fibromes

« L’utérus qui ne produit pas des enfants a le temps de produire des fibromes » ; selon le Docteur Bingo M’BORTCHE

Reçu dans l’émission Top Santé sur Pyramide FM, le Docteur Bingo M’BORTCHE, Gynécologue Obstétricien, chef division médicale à la clinique ATBEF explique que la « Nulliparité » (une femme qui n’a jamais conçu) est un facteur de risque, puisque cette femme est « exposée à ses hormones chaque mois». L’autre facteur favorisant « l’hérédité ou la prédisposition familiale : si la maman a développé les fibromes, c’est possible également que la fille en développe ».  

Un bébé malgré les fibromes

Puisque les fibromes loge dans l’utérus, la partie du corps de la femme où se développe un fœtus, il est important de souligner selon Docteur Bingo M’BORTCHE que c’est bien possible qu’une femme puisse concevoir même avec les fibromes. Sauf que c’est une grossesse à risque et il faut un suivis régulier de cette grossesse.

Une hygiène de vie saine, une activité sportive régulière peuvent aider à éviter les fibromes.

Eugénie Gadédjisso-Tossou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici