Les candidats en lice pour l’élection présidentielle de 2020 sont en pleine campagne électorale. Il ne leur reste donc plus que quelques jours pour convaincre les électeurs à les choisir dans les bureaux de vote le 22 février. Pour s’assurer une parfaite visibilité au cours de ces périodes, les candidats ou leurs supporters sollicitent les services des sérigraphes pour la conception des T-shirts, banderoles, pancartes et autres articles. Naturellement, le chiffre d’affaire des ateliers de sérigraphies grimpe considérablement.

La campagne électorale entre dans sa deuxième semaine et certains sérigraphes se frottent déjà les mains. Ils continuent par recevoir la visite des candidats ou de certains leaders politiques.  Les commandes sont abondantes pour plusieurs d’entre eux.

La fièvre de la campagne commence par monter petit à petit. Les meetings et caravanes sont au rendez-vous. Quand on sillonne Lomé, la capitale togolaise, visiblement, les habitants vivent au rythme de la campagne présidentielle. Impossible d’ailleurs de passer une journée sans rencontrer des groupes de personnes habillés aux couleurs des candidats brandissant des banderoles sur lesquelles sont mentionnés des messages. Tous ces supports sont fabriqués par les ateliers de sérigraphie.

Très tôt ce matin, à Agbalépédogan, les employés de la société de sérigraphie AHMED SERVICES, sont à l’œuvre. Ils impriment dessins, images et textes sur des T-shirts destinés au parti UNIR, du candidat Faure Gnassingbé. « Nous avons commencé timidement les activités mais avec le temps ça avance. Pour le travail que nous sommes en train de faire ce matin, c’est une commande de 500 pièces. On avait déjà fait plus de 1 000 pièces. Au fur et à mesure que les campagnes évoluent, les commandes viennent en conséquence », Nous a confié un employé de la société.

La majorité des commandes proviennent du parti UNIR au pouvoir, confirme un sérigraphe de la société EXPRESS DECOR, basée au quartier Adéwui non loin de l’IAEC. « En ces périodes électorales nous pouvons dire que nos activités avancent bien. On a eu quelques commandes des partis politiques, principalement le parti au pouvoir, UNIR. Les demandes reçues jusqu’ici peuvent être évaluée à 3000 voire 5 000 t-shirts. D’autres société en ont eu plus que nous », a-t-il affirmé.

Les sérigraphes à l’oeuvre

Au regard des tricots et autres chemises de campagne qui abondent dans les villes et villages, sans oublier les banderoles, les sérigraphes professionnelles ne peuvent que faire de bonnes affaires. Certains travaillent même le dimanche alors qu’ils sont censés se reposer ; mais ils sont obligés parce qu’ils ont des commandes à livrer.

Les moments de campagnes ont toujours été profitables à bien de structures. Certaines personnes ne sont pas candidat, ni directement intéressées par l’élection de tel ou tel autre candidat. Elles sont juste intéressées par le business autour de ces campagnes. A part les sérigraphes, Les agences de communication et de location des véhicules, les graphistes, les médias et les locataires de panneaux publicitaires, même les conducteurs de taxi moto en profitent.

Elisée Rassan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici