Nous faisons un tour sur la toile, pour la revue de presse hebdomadaire. Elle est signée Andréa Magnim

La version audio de la revue de presse

Il s’agit des suites de la présidentielle du 22 février dernier avec une épée de Damoclès sur la tête du candidat arrivé 2ème, après les résultats de ce scrutin.

Africafullsuccess.com lance, « Tségan enclenche la procédure de levée de l’immunité de Kodjo Agbéyomé » … Yawa Tsegan, présidente de l’Assemblée Nationale togolaise a enclenché mardi soir, une procédure de levée de l’immunité parlementaire contre l’ancien Premier ministre et député, Kodjo Agbeyome, qui réclame sa victoire à la présidentielle du 22 février dernier.

Elle a rendu public, en effet, dans la nuit de mardi à mercredi une note portant création d’une commission spéciale, pour répondre à la demande du procureur de la République près du tribunal de première instance de Lomé de lever l’immunité parlementaire de l’ancien Premier ministre pour répondre à des accusations du ministère civil contre lui.

Republicoftogo.com s’interroge : « Vers une levée de l’immunité parlementaire d’Agbéyomé Kodjo ? »

Vers une levée de l’immunité parlementaire d’Agbéyomé Kodjo ? Agbéyomé Kodjo

Troubles aggravés à l’ordre public, diffusion de fausses nouvelles, dénonciations calomnieuses, atteinte à la sûreté intérieure de l’État. Telles sont quelques-unes des charges retenues par le procureur de la République à l’encontre d’Agbéyomé Kodjo, leader du MPDD.

Il est également reproché au député de faire un usage illégal des symboles et emblème du pays.

Le bureau de l’Assemblée nationale a été saisi pour examiner une levée de son immunité parlementaire. Une commission spéciale réunira mercredi à 9h. La présidente de l’Assemblée, Chantal Yawa Tsègan, a adressé un courrier en ce sens à M. Kodjo.

Une autre interrogation sur Gapola.net : « Agbéyomé Kodjo, le président autoproclamé bientôt derrière les barreaux ? » … Agbéyomé Kodjo, le président autoproclamé de la présidentielle du 22 février craint pour sa vie. Le candidat de la dynamique Kpodzro a été assigné, à comparaître mercredi, au parlement pour la levée de son immunité parlementaire. La convocation, lui a été remise ce mardi à son domicile à Lomé, par un huissier accompagné de gendarmes.

Selon la convocation, le candidat Agbéyomé Kodjo est accusé d’atteinte à la sureté de l’État pour avoir nommé un premier ministre.

« On m’accuse d’avoir repris les propos de Mgr Kpodzro, que j’ai nommé un premier ministre, que je me suis adressé à l’armée, que j’ai créé un site web et que tout cela est un trouble à l’ordre public », a expliqué M. Kodjo.

Convaincu d’être le vainqueur de la présidentielle du 22 février, Agbéyomé Kodjo s’étonne de la démarche du pouvoir de Lomé qui vise à le briser.

Parole à Adjamagbo Johnson sur Togobreakingnews.info … « le moment est suffisamment grave, les togolais doivent se lever » …  Agbeyome Kodjo est convoqué à l’Assemblée nationale ce mercredi matin pour être écouté avant la levée de son immunité parlementaire. Le pouvoir accuse l’opposant qui conteste les résultats de présidentielle du 22 février d’atteinte à la sûreté intérieur de l’Etat. Pour Brigitte Adjamagbo-Johnson, porte-parole du candidat, les togolais ne doivent pas laisser faire.

Pour Brigitte Adjamagbo-Johnson, le régime togolais est en train de provoquer une nouvelle phase de la lutte politique dans le pays, alors même que la page de l’élection présidentielle n’est pas encore tournée.

Pour Mme Adjamagbo-Johnson, l’acte qui vient d’être posé est « manifestement un signe que le régime ne veut pas comprendre la détermination des togolais à ne pas voir leur victoire volée ». L’ancienne candidate à la Présidence togolaise

« On veut impressionner, on veut faire peur… Je crois que les togolais qui savent pour qui ils ont voté le 22 février dernier et que nous écoutons comprendront que le moment est suffisamment grave pour qu’ils se mobilisent autour de leur président élu et que nous puissions atteindre nos objectifs qui sont de faire en sorte que la vérité des urnes triomphe », indique l’opposante.

Puis c’est le tour de Monseigneur Kpodzro de s’exprimer sur Icilome.com : « S’ils viennent chercher Agbéyomé, ils doivent me prendre en premier lieu » … Les manœuvres du régime de Faure Gnassingbé visant à lever l’immunité parlementaire du député Agbéyomé Kodjo, irritent sérieusement Mgr Philippe Kpodzro. En conférence de presse ce mercredi, le prélat octogénaire a pris la défense de son candidat. Il se dit prêt à l’accompagner en prison.

Photo: portailsudmaroc

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici