Le chef de l’Etat togolais va prêter serment le 3 mai selon la Cour constitutionnelle. une prestation de serment qui fait suite à son élection avec plus de 70% des voix le 22 février dernier. La cérémonie se déroulera dans la salle des fêtes de la Présidence de la République.

Faure Gnassingbé est au pouvoir depuis 2005 et il est clair qu’il s’apprête à diriger le pays dans le cadre d’un quatrième mandat. Mais lors de la dernière révision constitutionnelle, l’actuel président du Togo a reçu l’onction de l’assemblée nationale pour une remise du compteur à zéro, avec une limitation du nombre de mandats à deux (2). Les députés togolais avaient adopté à l’unanimité, le projet de loi portant sur cette révision constitutionnelle.

Selon l’article 59 modifié, « le président de la République est élu au suffrage universel, libre, direct, égal et secret pour un mandat de 5 ans, renouvelable une seule fois ». Et, « cette disposition ne peut être modifiée que par voie référendaire ».  Après la fin du nouveau mandat, le chef de l’Etat togolais pourrait briguer un autre mandat et rester au pouvoir jusqu’en 2030.

Pour cette cérémonie de prestation de serment il n’y aura ni foule, ni invités étrangers. Tout se déroulera en présence du moins de monde possible en raison des restrictions sanitaires. L’investiture de Faure Gnassingbé est prévue dans l’après-midi, 16 heures dans la salle des fêtes du palais de la nouvelle présidence, dans le respect strict des mesures barrières.

« Tenant compte de la situation sanitaire due au Covid-19, seuls les détenteurs d’une carte d’invitation auront accès à la salle de cérémonie », précise le communiqué de la cour constitutionnelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici