Deux mois après la proclamation des résultats définitifs de la Présidentielle du 22 février 2020 qui a vu la réélection de Faure Gnassingbé avec 70,78 % des suffrages, la cour constitutionnelle vient de recevoir le serment du Président de la République puis l’a renvoyé à ses charges.

À situation particulière dispositions particulières. La Place des Fêtes de la présidence de la république qui a accueilli l’événement est décorée aux couleurs nationales, mais à cause de la crise sanitaire n’a pu être occupée que par 200 personnalités invitées pour la circonstance, afin de respecter la distanciation sociale que nous imposent les gestes barrières contre le covid19.

« Devant Dieu et devant le peuple togolais, seul détenteur de la souveraineté populaire,

Nous Faure Essozimna Gnassingbé, élu Président de la République, conformément aux lois de la République, jurons solennellement :

 – de respecter et de défendre la Constitution que le Peuple togolais s’est librement donnée ;

 – de remplir loyalement les hautes fonctions que la Nation nous a confiées ;

 – de ne nous laisser guider que par l’intérêt général et le respect des droits de la personne humaine, de consacrer toutes nos forces à la promotion du développement, du bien commun, de la paix et de l’unité nationale ;

 – de préserver l’intégrité du territoire national ;

 – de nous conduire en tout, en fidèle et loyal serviteur du peuple. »

Prestation de serment

C’est en ces termes prévus à l’article 64 de la constitution togolaise que le Président élu Faure Essozimna Gnassingbé a prêté serment devant les juges de la Cour Constitutionnelle ce 3 mai 2020.

En retour, la Cour par la voix de son Président a renvoyé le nouveau Président de la République à ses hautes fonctions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici