Les femmes togolaises commencent par exceller en entreprenariat au point de racler des prix même hors des frontières. Encore trois entrepreneuses togolaises sont admises pour la finale WIA 2020. C’est un concours organisé par la fondation Women in Africa (WIA). Organisée chaque année, cette compétition qui est à sa 4e édition fait la promotion de la gente féminine africaine.

Ayawa Alognon, Mawuto Victoire Agbemehin et Amina Ouro-Agoro sont les trois togolaises retenues pour la final de WIA 2020. Elles sont classées parmi les meilleures entrepreneuses africaines.

Les trois femmes ont de grandes ambitions. Tech en Afrique est revenu sur le projet de chacune des trois. L’initiative d’Ayawa consiste à vendre des produits locaux fait-main en édition limitée permettant de soutenir les populations vulnérables.

Quant à Victoire, elle a pour vision de développer son agence de photographie, vidéographie, graphisme et de communication baptisée Happuc Company.

Amina s’intéresse à l’agriculture. Elle fait la transformation des tubercules et de la banane plantain et farine de haute qualité sans gluten.

Sur les 1 672 dossiers provenant des 54 pays d’Afrique, 143 sont retenus pour la phase finale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici