Le personnel du CHU-Campus menace d’entrer en grève dès la semaine prochaine. Il annonce des perturbations dans les soins de santé à partir du 11 août prochain.

Les médecins sont les plus exposés en cette période de covid-19. Mais les conditions ne sont pas réunies pour leur permettre de mener à bien leur travail. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils souhaitent observer une grève afin d’attirer une fois encore l’attention des autorités sur le sujet.

Le personnel du CHU-Campus exige l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail en cette période de pandémie du nouveau coronavirus. Il évoque le manque de matériel de protection tel que les masques visières, sur-blouse, thermo-flash et l’absence de prime de motivation covid-19.

La grève est portée par 05 syndicats : SYNPHOT, SUYNPERSANTO, SYLASTO, SYNAM et SYNAFRETO. « Le mouvement est reconduite jusqu’à satisfaction » préviennent les organisations signataires du préavis. Ils ont adressé un préavis de grève à la direction, le 03 août dernier. Les praticiens hospitaliers réclament du matériel de protection et la prime de motivation.

Les urgentistes du Centre hospitalier universitaire Sylvanus Olympio (CHU-SO) de Lomé avaient aussi observé un sit-in, mercredi 29 juillet. Occasion pour eux d’exprimer leur mécontentement face au manque de matériels de protection dans le cadre de la lutte contre la covid-19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici