Les journaux togolais ont rendu un dernier hommage à Edem Kodjo cette semaine… Voici la revue de presse hebdomadaire

Présentation : Andréa Magnim.

La version audio de la revue de presse

L’ancien premier ministre togolais Edem Kodjo a été inhumé jeudi dernier. La veille de cette inhumation, Fraternité s’interrogeait : « Des obsèques sans hommage national ? » … Décédé le samedi 11 avril 2020 à l’hôpital américain de Paris en France, Edem Kodjo a été conduit à sa dernière demeure le jeudi 20 août 2020…

Arrivée des autorités, 21 coups de salves, prière catholique, Atopani et danse du tam-tam parlant, arrivée du corps, cérémonie traditionnelle (libation + coups de salve), discours protocolaires, départ du corps, chants traditionnels, tel est résumé la deuxième partie des cérémonies funéraires. Lesquelles seront poursuivies, en troisième et dernière partie mercredi 19 août, par la veillée funèbre à la cathédrale de Lomé, suivi de l’enterrement le jeudi au cimetière de la plage (rappelle Fraternité avant de regretter plus loin)

Quelles que soient les raisons, voire différends, rien ne saurait expliquer que les obsèques d’une telle icône se fassent sans des hommages nationaux comme cela se fait partout ailleurs dans le monde, pour des personnalités et grands serviteurs qui auraient marqué leur passage et leur nation.

Le Tonnerre Tèw Gnamsa titre : « Edem Kodjo conduit dans sa dernière demeure après un ultime hommage national » … la cérémonie officielle d’hommage a en effet connu la présence du premier ministre Komi Sélom Klassou, représentant le président de la république, de la présidente de l’assemblée nationale Yawa Tségan, des présidents des institutions de la république, des membres du gouvernement, du clergé, ainsi que des parents et amis du défunt (observe le journal).

« L’ancien premier ministre Edem Kodjo repose désormais au cimetière de la plage » ; titre L’Alternative… La messe d’enterrement a été présidée par l’évêque de Lomé Mgr Nicodème Barrigah-Bénissan. Le samedi 21 août une messe de requiem pour le repos de l’âme de l’illustre disparu à été dite en l’église Saint Antoine de Padoue de Hanoukopé.

L’Indépendant Express sort un dossier sur les « Obsèques de Edem Kodjo contre Elom Dadzie : Houleux débats de catholiques – Francs-maçons » … Hier l’église a refusé à la dernière minute les cérémonies à l’endroit de l’ancien ministre Elom Dadzie, pour raison d’appartenance à la loge maçonnique, aujourd’hui c’est Edem reconnu comme tel qui en a bénéficié (relève le journal qui ajoute) ; Les observateurs avisés ont pensé qu’il y a eu un problème de logique et de compréhension.

Puis le Canard Indépendant revient sur l’oraison funèbre présenté par le ministre des Affaires étrangères, de l’intégration africaine et des togolais de l’extérieur… Prof Robert Dussey a, au nom du gouvernement salué la mémoire de Edouard Edem Kodjovi Kodjo avant de retracer son parcourt polysémique : « La nation toute entière enterre un héro national… Le 11 avril 2020, les chrétiens s’apprêtaient à célébrer la pâques, Kodjo le fervent chrétien se faisait appeler pour le festin éternel par son créateur.

La mort a arraché à notre affection ce digne fils. Ô Edem, que tu es un don de Dieu ! Edem s’éloigne de nous pour toujours, mais il restera à jamais gravé dans nos mémoires. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici