Ils sont issus de dix-huit (18) villages de la région de la Kara, ils sont jeunes et ils ont en commun la création d’Activités génératrices de revenus (AGR). Ces neuf cent trente-huit (938) jeunes bénéficient depuis février dernier, de subventions de la part de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb), à travers son projet d’opportunité d’Emploi des Jeunes Vulnérables (EJV). L’aide du gouvernement togolais va leur permettre de booster leurs différents AGR.

Du maraîchage à l’élevage, en passant par l’achat-revente de céréales, la transformation de produits locaux et autres petits commerces, toutes les activités à même de sortir ces jeunes de la pauvreté sont prisées.

Pour en arriver là, ils avaient participé à des travaux à haute intensité de main d’œuvre (THIMO), à l’issue desquels un soutien financier de 60 000 F CFA leur a été accordé, en complément aux 40 000 F CFA qu’ils avaient épargnés grâce à la rémunération perçue au cours de leur mission, de 80 jours.

Les THIMO sont une activité de la composante 1 : « Volontariat communautaire et formation » du projet EJV, grâce auxquels une bonne partie de la jeunesse de Kara peut exercer un métier et se projeter dans l’avenir.

Pour les responsables de l’ANADEB, les 938 jeunes répartis dans 18 villages de la région de Kara, ne représentent que la première vague de bénéficiaires du projet EJV, dans la localité. 26 autres villages à l’étape des Travaux à haute intensité de mains d’œuvre (THIMO), devront également suivre. L’objectif étant de permettre aux jeunes de pouvoir s’installer à leur propre compte, soixante (60) jeunes en moyenne par village bénéficieront de l’appui dans la mise en œuvre des AGR.

A terme, le projet EJV, financé par la Banque Mondiale et piloté par l’ANADEB, devra toucher 44 villages dans la région de la Kara et accompagner 3.080 jeunes vulnérables dans la mise en place des AGR.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici