Le contenu du nouveau Plan sectoriel de l’éducation (PSE) est dévoilé au public, à l’issue d’une séance d’information, le 12 novembre 2020 à Lomé. C’est un programme ambitieux qui présente toutes les grandes actions prévues par le gouvernement et ses partenaires pour le renforcement du système éducatif, dans son ensemble, du préscolaire à l’enseignement supérieur. Il couvre la période 2020 – 2030.

« Le Togo du développement passe par le développement de l’école », cette déclaration du ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, prof. Dodzi Kokoroko, souligne le rôle important de l’éducation dans le développement du pays. Il est donc impératif de consacrer au secteur une attention particulière. Ce qui justifie la mise en place du Plan sectoriel de l’éducation (PSE) 2020 – 2030. « Son adoption et sa mise en œuvre concerne toutes les régions du Togo », indique Dodzi Kokoroko.

Un enseignement de qualité orienté vers le marché de l’emploi

La réalisation du plan sectoriel va permettre d’augmenter l’offre éducative et renforcer la fourniture de services sociaux aux élèves et étudiants. Il vise à renforcer le financement du secteur de l’éducation. Actuellement, 19% des dépenses courantes du budget total de l’Etat sont alloués à l’éducation, indique le prof. Séna Numado, Sécrétaire technique permanent du PSE.

Le PSE 2020 – 2030, document de 148 pages réparti en 05 chapitres, met un accent sur la qualité de l’enseignement et l’amélioration des infrastructures d’accueil. Réalisé de façon participative et inclusive, le projet rime avec la vision 2030 du Togo, le Plan national de développement (PND), les Objectifs de développement durable (ODD) et d’autres programmes internationaux. La finalité de ce vaste programme est de disposer, à terme, d’un enseignement supérieur orienté vers le marché de l’emploi, de réduire les disparités entre hommes et femmes dans le secteur de l’éducation, promouvoir l’alphabétisation de la femme, financer la recherche, et tout mettre en œuvre pour offrir aux acteurs, de bonnes conditions de travail

Un programme révisé avec une prévision financière de plus de 2 000 milliards

« Ce n’est pas une toute nouvelle politique, c’est une révision de l’ancienne politique éducative qui était rédigée pour la période 2014 – 2025 », rappelle Séna Numado. « Après trois ans de mise en œuvre, il y a eu tellement d’évolution dans le secteur éducatif, sur le plan national et international. Ce qui nous a obligé a révisé le programme et à le reprogrammé sur la période 2020 – 2030 », précise-t-il. Adopté pour une première fois en 2010, le PSE a subi une première révision en 2013. Il est maintenant actualisé et programmé sur la période décennale 2020 – 2030.

La mise en œuvre du nouveau plan nécessite de grands moyens financiers. Selon les prévisions, plus de 2 000 milliards sont nécessaires pour atteindre les objectifs fixés. Les acteurs comptent sur l’Etat et les partenaires financiers.

Elisée Rassan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici