Le troisième vice-président de l’Assemblée nationale togolaise, André Johnson est décédé samedi 14 novembre 2020, à 72 ans. Il est emporté par une courte maladie.

Ancien ministre de l’environnement, de 2013 à janvier 2019, André Johnson était un proche de Gilchrist Olympio, le leader de l’Union des forces de changement (UFC), parti politique qu’il a quitté avec d’autres cadres dont Jean-Pierre Fabre, pour former l’Alliance nationale pour le changement (ANC). Un départ motivé par son opposition à l’accord de gouvernement passé entre l’UFC et Faure Gnassingbé en 2010. Mais, il reviendra sur sa décision, rappelle Afrique Révélation, qui a annoncé son décès.

Ancien professeur, André Johnson et le groupe parlementaire UFC ont voté pour les modifications de la Constitution, 08 Mai 2019. Elle limite le mandat présidentiel à cinq ans renouvelable une seule fois (article 59).

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici