Avec un taux de bancarisation strict de 25,1% et élargi de 78,5%, le Togo occupe la première place en matière de bancarisation dans l’Union économique monétaire Ouest-africaine (Uemoa), en 2019, selon un rapport de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao).

La Bceao a fait le point sur l’évolution des indicateurs d’utilisation des services financiers dans les huit pays de l’Uemoa. Selon le rapport publié en novembre 2020, le Togo arrive en tête du classement 2019 des taux de bancarisation.

Le Togo a un taux de bancarisation strict (TBS) de 25,1%, ce qui représente le pourcentage de la population adulte détenant un compte dans les banques, les services postaux, les caisses nationales d’épargne et le Trésor. Après le Togo qui a le taux de bancarisation strict le plus élevé, vient le Bénin (24,8%), le Burkina Faso (23,2%) et la Guinée-Bissau (20,3%). Le Niger affiche un taux de bancarisation strict de 6,8%.

Avec la prise en compte des utilisateurs des services de microfinance, le taux de bancarisation élargi le plus élevé a été enregistré au Togo (78,5%), suivi du Bénin (72,2%), du Sénégal (52,0%) et du Burkina (43,4%). Le Niger ressort avec un TBE de 16,5%, ce qui fait de lui, le pays de l’Union ayant réalisé la plus faible performance en la matière.

Ce nouveau classement de la Beceao confirme la position de leader qu’occupe le Togo en matière de bancarisation dans l’Uemoa. Il était déclaré pays à fort taux de bancarisation dans l’union avec un taux de bancarisation strict de 26,8%, en 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici