La Ligue des consommateurs du Togo (LCT) s’indigne contre la récente décision du gouvernement fixant l’augmentation des frais de péage pour les usagers de la route. En revanche, la ligue publie un communiqué dans lequel « elle invite le gouvernement à revenir à la raison ».

La mesure du gouvernement visant à augmenter les frais de péages n’enchante pas la LCT. Elle demande aux transporteurs et autres usagers de la route de s’unir et agir dans la légalité pour empêcher cette décision.

Selon la décision issue du Conseil des ministres du 09 décembre 2020, le tarif de passage des véhicules légers passe à 500 F CFA, les minibus de 25 places vont désormais payer 1000 F CFA. Les bus et les autocars vont débourser 2000 F CFA par passage, tandis que les camions et les poids lourds vont respectivement payer 3000 F CFA et 4000 F CFA par passage. A la liste, s’ajoute désormais les tricycles taxés à 200 F CFA par passage.

La LCT trouve exorbitant les nouveaux tarifs surtout dans les contextes économique et sanitaire actuels liés à la covid-19. Elle souhaite par conséquent la baisse des tarifs à hauteur de 25% pour les gros porteurs (3 500 F CFA au lieu de 4 000).

La ligue rappelle que cette révision à la hausse des prix avait été annoncée le 15 septembre 2016. « A l’époque, la Ligue des Consommateurs du Togo de concert avec d’autres organisations de consommateurs avait fait part de leur indignation et avaient transmis à cet effet une plateforme revendicative à qui de droit. Ces propositions visaient aussi bien à assurer la gestion transparente des ressources générées par les péages qu’à une utilisation sociale de ces fonds », précise-t-elle dans son communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici