Toutes les personnes qui occupent illégalement le domaine public maritime vont devoir libérer les lieux, avant le 03 mars 2021. C’est le délai donné par le gouvernement qui avait déjà sonné l’alerte en août 2020. Alors que l’on s’approche du délai fixé, le ministre chargé de l’administration territoriale, de la sécurité, de l’économie maritime, et celui de l’urbanisme reviennent sur le sujet.

Le gouvernement a donné 06 mois aux personnes qui exploitent sans autorisations des installations sur le littoral, pour qu’elles libèrent les espaces occupés. Cette décision qui leur a été notifiée depuis mars 2021, s’achève et les concernés devraient la respecter, au risque de s’exposer à la rigueur de la Loi.

« Les dispositions législatives et réglementaires sanctionnant ces infractions seront appliquées dans toute leur rigueur », à partir du 03 mars prochain, selon les précisions des ministres.

République togolaise rappelle qu’au Togo, le domaine public maritime qui contient outre la mer, les lagunes, les étangs salés, les fleuves, les rivières navigables, est inaliénable, et aucun individu ne pourrait se prémunir ou se prévaloir d’un titre foncier ou d’un droit de propriété.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici