La conseillère de Faure Gnassingbé est arrêtée mercredi au Bénin. La police républicaine du pays a arrêté Reckya Madougou, le 3 mars à Porto Novo. La candidate recalée pour la présidentielle du 11 avril du parti d’opposition Les Démocrates est accusée de « terrorisme » par le pouvoir de Cotonou.

Reckya Madougou venait d’achever une conférence publique avec d’autres candidats de l’opposition dont les dossiers ont été également rejetés, parmi lesquels Joël Aivo, qui a pu raconter la scène de son arrestation. Ils rentraient à Cotonou à bord du même véhicule quand la police les a bloqués sur le pont de Porto-Novo et a débarqué de force les autres passagers sauf Madame Madougou selon RFI.

Elle est gardée à vue à la BEF (Brigade Economique Financière Du Benin), et sera présentée au procureur à la fin de l’enquête. Selon ses avocats, trois au total, ses téléphones lui ont été confisqués.

Il est reproché à la dame des faits comme ‘association de malfaiteurs’ et ‘terrorisme’. Selon certains observateurs c’est sa candidature qui en réalité gêne Talon. Cette arrestation est politique. Et ses avocats dénoncent une décision arbitraire et illégale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici