Le coronavirus décide tout dans le pays depuis son arrivée. Le virus permet à certains de voyager et d’autres pas. Il autorise certaines célébrations en interdisant d’autres.

Nous avons lu ce matin du 11 juillet 2021, un communiqué conjoint du ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires ; et du ministre de la culture et du tourisme. La note interdit clairement la célébration des fêtes traditionnelles dans le pays.

Cette interdiction une nouvelle fois d’honorer nos us et coutumes donne à réfléchir. Depuis le début de cette année 21, toutes les autres activités semblent avoir repris normalement dans le pays, avec bien sûr le warningdans le strict respect des gestes ou mesures barrières’. Les réunions de toutes sortes, les conférences mêmes internationales, les colloques, les ateliers de formations… Ces rencontres à plusieurs têtes sont organisées sur le sol togolais.

D’autres célébrations ont lieu chaque jour au Togo : Des réjouissances populaires, mariages, baptêmes, anniversaires, et autres concerts et spectacles sont organisés toujours ‘dans le strict respect des gestes ou mesures barrières’. Nous avons même eu à assister à la célébration « officielle » de fête de l’indépendance, le 27 avril, avec un défilé militaire, avec public. Des prières chrétiennes et musulmanes ont figuré dans le programme.

Qu’est ce qui différencie ces activités culturelles de nos fêtes traditionnelles ? Peut-être que nos parents ne sauront pas célébrer ‘dans le strict respect des gestes ou mesures barrières’. Les fêtes religieuses n’ont pas été interdites mais soumises à des restrictions. Pourquoi ne pas imposer ces mêmes restrictions, et permettre aux fils et filles d’une même localité de se retrouver, comme il est de coutume chaque année ?

Autorisations pour bouger

Depuis le début de la pandémie, nos frontières terrestres sont fermées. Une fermeture officielle car tout rentre et sort de ses frontières et une grosse arnaque s’y est installée. Pendant ce temps l’aéroport, d’où viennent les voyageurs des pays les plus touchés par le covid19, est ouvert et de façon très officielle. D’ailleurs, de bonnes affaires s’y font avec des tests covid à chaque aller et retour de passagers.

Tout cela fait croire que les interdictions sont ciblées dans le cadre de la lutte contre la pandémie liée au coronavirus. Quoi qu’il en soit il reste important de tout faire ‘dans le strict respect des gestes ou mesures barrières’ en cette période.

Andréa Magnim

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici