La santé des tout-petits est plus que jamais menacée depuis l’arrivée du virus du siècle. Plusieurs pays du monde ont connu des baisses du taux de vaccination des enfants. Selon de récentes données de l’OMS et de l’UNICEF, la pandémie de COVID-19 entraîne un net recul des vaccinations chez l’enfant.

Vingt-trois millions (23 000 000) d’enfants n’ont pas reçu les vaccins de base dans le cadre des services de vaccination systématique en 2020, soit 3,7 millions de plus qu’en 2019, selon les données officielles publiées le 15 juillet 2021, par l’OMS et l’UNICEF.

Cette série de chiffres complets sur la vaccination des enfants dans le monde ; la dernière en date et la première à refléter officiellement les interruptions de service dans le monde, imputables à la COVID-19 – montre que la plupart des pays ont connu l’année dernière des baisses des taux de vaccination des enfants.

Selon le rapport, il y a lieu de s’inquiéter « la plupart d’entre eux – jusqu’à 17 millions d’enfants – n’ont probablement pas reçu un seul vaccin au cours de l’année, ce qui creuse encore des inégalités déjà immenses en matière d’accès aux vaccins ».

« La plupart de ces enfants vivent dans des communautés touchées par un conflit, dans des endroits reculés mal desservis, ou dans des taudis ou des bidonvilles où les privations sont nombreuses, notamment du fait d’un accès restreint aux soins de santé de base et aux services sociaux essentiels ».

« Alors même que les pays réclament à cor et à cri de pouvoir disposer de vaccins contre la COVID-19, nous avons régressé pour les autres vaccinations, ce qui expose les enfants à des maladies dévastatrices, mais évitables comme la rougeole, la poliomyélite ou la méningite », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS.

« La multiplication des flambées épidémiques serait catastrophique pour les communautés et les systèmes de santé qui luttent déjà contre la COVID-19. Il n’en est que plus urgent d’investir dans la vaccination des enfants et de veiller à ce que chaque enfant en bénéficie. »

Dans toutes les régions, les enfants étaient de plus en plus nombreux à ne pas recevoir leurs premières doses vitales de vaccin en 2020, tandis que des millions d’autres n’ont pas obtenu les vaccins ultérieurs.

Pour lire le rapport complet cliquez sur : net recul des vaccinations chez l’enfant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici